Transmission de la mémoire : Reconnaissance de 8 Centres labellisés pour 2018, 2019 et 2020

Le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a procédé mercredi à la reconnaissance, sur proposition du Conseil de la transmission de la mémoire, de huit associations en tant que Centres labellisés pour les années 2018, 2019 et 2020, ainsi qu’à leur financement. 

Les Centres labellisés pour ces trois prochaines années sont :

  • La Fondation de la Mémoire contemporaine
  • Ibuka Mémoire & Justice
  • Ami, entends-tu ?
  • Fondation MERCi
  • RCN Justice et Démocratie
  • Société royale archéo-historique de Visé et de sa région
  • IMAJ (Institut de la Mémoire Audiovisuelle Juive)
  • La Croix-Rouge de Belgique – Communauté francophone – Activités internationales (CRB)

Pour rappel, le décret relatif à la transmission de la mémoire des crimes de génocide, des crimes contre l’humanité, des crimes de guerre et des faits de résistance ou des mouvements ayant résisté aux régimes qui ont suscité ces crimes, prévoit la reconnaissance et le financement de Centres de ressources et de Centres labellisés engagés dans le travail de mémoire.

Si les missions de ces deux types de centres de référence sont communes (sensibilisation des citoyens, organisation d’activités à caractère pédagogique, diffusion d’informations et d’outils…), leur envergure et leurs rôles divergent. 

Les Centres de ressources sont ainsi des opérateurs qui couvrent par leurs activités des thématiques diverses et multiples en lien avec l’objet du décret. Ils constituent des plates-formes qui ont pour vocation d’informer de manière transversale et globale les publics sur les faits historiques visés par le décret.

Les Centres labellisés ont de leur côté une envergure limitée et sont axés autour d’une seule thématique, d’un seul fait d’histoire.