Rudy Demotte s'inspire du Québec pour lutter contre le radicalisme

Rudy Demotte s'inspire du Québec pour lutter contre le radicalisme - © LAURIE DIEFFEMBACQ - BELGA

Publicité

Le Ministre-Président de la Fédération Wallonie Bruxelles s'est envolé pour le Québec au Canada. La lutte contre le radicalisme violent sera au centre de cette visite de cinq jours dans la Belle Province.

Rudy Demotte visitera notamment le "Centre de Prévention de la Radicalisation menant à la Violence" de Montréal. La ville est pionnière en la matière puisque ce centre est une première en Amérique du Nord. Il permet entre aux familles qui redoutent la radicalisation d'un proche de signaler les premiers signes de radicalisme via une ligne téléphonique.

La Fédération Wallonie-Bruxelles entend s'inspirer de cette expérience Montréalaise pour la transposer à Bruxelles. Le gouvernement s'est déjà mis d'accord. Un centre similaire devrait voir le jour prochainement en Belgique.

Rudy Demotte rencontrera également de nombreux professeurs d'université sur le sujet. Les universités québécoises ont effectivement décidé d'unir leurs connaissances autour du radicalisme au travers d'une chaire spécialisée. Leur expertise a servi de base à la création du Centre de prévention de la Radicalisation menant à la Violence de Montréal.

Mobilité internationale

Rudy Demotte profitera également de sa présence au Québec pour participer à un séminaire sur la mobilité internationale. Le Québec est l'une des destinations privilégiées par les jeunes belges francophones. Chaque année des centaines de jeunes traversent l'Atlantique pour y faire un séjour d'étude ou un échange.

Depuis la mise en place des échanges de jeunes entre le Québec et la Belgique francophone en 1984, 22 000 jeunes se sont laissé tenté par l'aventure. Trois-cents jeunes belges séjournent chaque année au Québec dans le cadre d'un échange organisé par le BIJ (Bureau International de la Jeunesse). En ce qui concerne les échanges universitaires, le Québec est dans le top 3 des destinations choisies par les jeunes de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Lire sur le site de la RTBF