Prestataires des soins de santé : le Gouvernement fixe la procédure de reconnaissance des métiers et simplifie le processus

Suite à la sixième réforme de l’Etat, la reconnaissance des prestataires des soins de santé (agrément) est transférée aux Communautés, et ce, pour chacune des professions de santé.

Le Fédéral détermine les conditions auxquelles doivent répondre les prestataires de santé, la Fédération Wallonie-Bruxelles fixe quant à elle la procédure pour l’obtention de l’agrément.

C’est dans ce contexte que le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles a soumis au gouvernement des projets d’arrêtés fixant les procédures d’agrément pour les : 

  • Infirmiers (agrément) / aides-soignants (enregistrement)
  • Professions paramédicales
  • Kinésithérapeutes

Jusqu’à présent, conformément aux procédures transitoires, les règles du fédéral étaient encore appliquées.

Les présents projets mettent en place une procédure propre à la Fédération ainsi que la création d’une Commission d’agrément chargée de rendre un avis sur les demandes d’agrément, la renonciation et le retrait de ceux-ci. 

En outre, ces projets prévoient la possibilité de mettre en place une automaticité entre l’obtention d’un diplôme et l’agrément, ou l’enregistrement. Auparavant, lorsqu’un(e) logopède était diplômé(e) il/elle devait faire reconnaitre sa formation auprès de trois instances   « Demain, grâce à cette simplification de reconnaissance, les délais entre la diplomation et la possibilité de travailler seront réduits ! », s’est réjoui Rudy Demotte.