Mise en œuvre du certificat de formation de philosophie et citoyenneté dès la rentrée 2017

La mise en œuvre dans l’enseignement primaire et secondaire d’un cours de philosophie et de citoyenneté implique la création de formations pour les enseignants en charge de ce cours. Ces formations se présentent sous plusieurs formes et s’adressent à des publics divers.

En premier lieu, une formation continue débouchant sur un certificat en didactique de la philosophie et de la citoyenneté sera mise sur pied dès septembre 2017. Cette formation, organisée par les universités, les hautes écoles et l’enseignement de promotion sociale, vise plus particulièrement les enseignants de religion et de morale qui ont choisi d’enseigner la philosophie et la citoyenneté en primaire ou en secondaire. Ceux-ci doivent obtenir le certificat pour accéder à la nomination dans ce cours. Elle sera également ouverte aux agrégés de l’enseignement secondaire inférieur en français/morale ou français /religion fraîchement diplômés, pour lesquels, les perspectives d’emploi se sont rétrécies.

« J’ai voulu répondre aux inquiétudes des enseignants en leur offrant la possibilité de suivre les cours pendant le temps scolaire et il me paraissait aussi normal de répondre aux inquiétudes des étudiants qui sont actuellement dans le cursus ou à ceux qui viennent d’être diplômés.  J’ai également été attentif à la faisabilité d’une telle organisation pour les établissements d’enseignement supérieur », précise Jean-Claude MARCOURT, Vice-Président du Gouvernement et Ministre de l’Enseignement supérieur. On notera que la formation sera entièrement gratuite pour les participants et que, pour ce faire, les institutions qui organiseront les cours recevront des moyens complémentaires.

Dans le même temps, la formation initiale des futurs enseignants de philosophie et citoyenneté s’organise. A partir de septembre 2017, une option de 60 heures en philosophie et citoyenneté sera proposée aux candidats instituteurs primaires et une agrégation de l’enseignement secondaire inférieur en français/philosophie et citoyenneté sera accessible aux étudiants s’inscrivant en 1er bac et aux étudiants AESI français/morale en cours de formation.

Et le Ministre de l’Enseignement supérieur de conclure : « La mise sur pied d’un cours de philosophie et citoyenneté constitue un levier majeur pour le renforcement de la formation citoyenne des élèves. La formation des enseignants se doit d’être à la hauteur de cet objectif ambitieux ; elle doit donner aux enseignants les moyens de développer chez les élèves une approche philosophique et des connaissances disciplinaires solides. »