Présidence

  • 2015-01-19 18:22

    La Fédération Wallonie-Bruxelles et le Québec partage une longue collaboration et une identité forte dans un système fédéral. Au-delà des nombreux projets communs, notamment en matière de recherche, et la participation active du Québec dans des projets soutenus par la Fédération Wallonie-Bruxelles (Foire du livre, Mons 2015, etc.), les échanges d’étudiants entre les deux entités restent au cœur de la coopération depuis plus de 30 ans. Ce sont en effet plus de 15.000 jeunes qui ont pu bénéficier de ces échanges scolaires d’un grand enrichissement.

  • 2015-01-16 12:59

    La Belgique est un pays dont le caractère multiculturel est une richesse. Notre société a choisi le chemin de la citoyenneté partagée. Ce modèle a pour objectif d’amener chaque femme et chaque homme à vivre les uns avec les autres en égalité de droits et de devoirs.

    Ce choix est ambitieux et exigeant. Car il impose le respect mutuel et le respect de la différence mais aussi le respect pour tous de l’autorité de l’Etat et du socle de valeurs communes qui fondent notre démocratie.

  • 2015-01-07 17:40

    Le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles est profondément choqué par l’attentat survenu ce matin à l’encontre de Charlie Hebdo « qui vise et attaque, lâchement, les libertés fondamentales d’expressions ».

  • 2015-01-06 17:06

    Ce matin j'ai eu le plaisir de rencontrer Madame l'ambassadeur d'Angleterre, Alison Rose, nouvellement en place. Nous avons ensemble fait état de la collaboration entre WBI et l’Awex et la Grande-Bretagne tout en identifiant la manière dont nous pourrons à l’avenir intensifier notre coopération.

  • 2014-12-19 16:44

    Les institutions biculturelles représentent un symbole important de l’unité de notre pays. Après l’annonce d’Elke Sleurs et Didier Reynders d’imposer des économies au secteur culturel fédéral, et malgré la promesse "d'exception culturelle » formulée par ce dernier, les premières conséquences se matérialisent : la Monnaie doit se séparer de 16 personnes et raboter sa programmation culturelle.