Enfants en centres fermés: Violation flagrante de la Convention internationale des droits de l’enfant par le Gouvernement Michel

Le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles Rudy Demotte et le Ministre de l’Aide à la Jeunesse Rachid Madrane dénoncent avec la plus force le projet du Gouvernement fédéral de créer des unités en centre fermé pour les familles avec enfants.

 

« Votre projet de permettre et d’organiser à nouveau explicitement la détention en centre fermé de familles avec enfants se heurte de manière inacceptable aux engagements pris par notre pays de respecter les droits consacrés par la Convention internationale relative aux droits de l’enfant », insistent MM. Demotte et Madrane dans un courrier qui sera envoyé mercredi au Secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken.

 

Si ce projet devait être mis en application, la Belgique ne manquera pas de jouer le rôle du mauvais élève lors de l’examen de son prochain rapport périodique sur l’application des droits de l’enfant qui aura lieu à Genève dans quelques mois.

 

La Fédération Wallonie-Bruxelles, qui s’est engagée, dans le cadre de ses compétences, notamment en matière d’aide à la jeunesse et d’enseignement, à soutenir les autorités fédérales lorsque notre pays a été confronté en 2015-2016 à un afflux important de migrants, dont de nombreux enfants, s’inscrit dès lors en totale opposition par rapport à un tel projet.

 

« Il en va tant de la mise en œuvre des obligations internationales de la Belgique que d’un engagement politique à garantir à chaque enfant de passage sur notre territoire le droit à des conditions de vie décentes et à l’épanouissement », concluent les deux ministres.