COMMUNIQUE DE PRESSE DU GOUVERNEMENT FWB DU 25/10/2017

Pénibilité pension : Le gouvernement exige toujours une véritable concertation

 

L’avis du Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a été sollicité sur la dernière mouture du projet imaginé par le Ministre Bacquelaine. Le Gouvernement n’y voit rien de rassurant, une fois encore à l’égard de l’enseignement. 

« Le ministre des pensions persiste et signe dans sa réforme en ne proposant aucun euro pour la financer ! Sa méthode, que nous avons déjà dénoncée l’an dernier, consiste à faire tabula rasa de la législation actuelle, sous prétexte de la moderniser, dans l’unique but de mettre la main sur les tantièmes préférentiels que le législateur a attribué à certains métiers de la fonction publique en raison de la pénibilité », s’énerve Rudy Demotte

Principale cible du ministre fédéral Daniel Bacquelaine : les 100.000 enseignants de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Le ministre-Président en appelle une nouvelle fois à une véritable concertation.

« Il est certain que si rien ne change dans les intentions du Fédéral, il s’agira ni plus ni moins d’une déclaration de guerre aux enseignants estime Rudy Demotte : force est de constater qu’à chaque mesure d’harmonisation entre les trois régimes de pension, les enseignants trinquent ! Pourquoi tant d’acharnement Monsieur Bacquelaine ? », s’interroge le Ministre-Président de la Fédération Wallonie-Bruxelles

 

Prévention et prise en charge du (cyber) harcèlement en milieu scolaire : le travail se poursuit

 

Sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a décidé d’octroyer 144 865,54 € de subvention à des écoles dans le cadre de la lutte contre le (cyber) harcèlement. 

Un appel à projet avait été lancé en mai 2017 auprès des établissements scolaires ordinaires ou spécialisés du niveau fondamental et du secondaire. 46 projets ont été retenus pour la formation des élèves à la médiation par les pairs et/ou la gestion de conflits ; 44 pour l’organisation d’une activité de sensibilisation ou de prévention autour de la question du (cyber) harcèlement ; et 14 pour le soutien à la mobilisation des élèves dans la lutte contre le harcèlement. 

Chaque école sélectionnée pourra recevoir une subvention allant jusqu’à 3 000 € pour la formation des élèves à la médiation par les pairs, jusqu’à 800 € pour l’organisation d’une activité de sensibilisation et jusqu’à 500 € pour la mobilisation des élèves dans la lutte contre le harcèlement.

 

 

Pacte pour un Enseignement d’excellence : La charte des référentiels est approuvée !

 

Sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine SCHYNS, le gouvernement a approuvé ce mercredi la Charte des référentiels du nouveau Tronc commun, conformément au phasage prévu par le Pacte pour un Enseignement d’excellence. 

Cette Charte reprend les recommandations et les balises pour les futurs rédacteurs des référentiels, permettant ainsi d’assurer la cohérence de l’ensemble du curriculum scolaire. Ces Groupes de travail opéreront en harmonisant les différents référentiels tout en assurant le respect des spécificités et des logiques à la fois des domaines d’apprentissage et des disciplines du tronc commun.

 

La Charte préconise des référentiels plus cohérents, plus progressifs et plus lisibles, en y associant un Comité de lecture regroupant des acteurs de terrain.

La Charte est complétée par un cahier des charges remis à chacun des Groupes de travail, qui comprend les visées des domaines d’apprentissages et les points d’attention, issus des travaux du Pacte, ainsi que les différents éléments organisationnels. 

Les travaux des Groupes commenceront dès le mois de novembre 2017.

 

Tout est en place pour l’ouverture du Palace en 2018

 

Alors que les travaux de parachèvements arrivent à leur terme et que l’asbl Palace procède aux premiers engagements de personnel et à la préparation des premières activités, l’adoption du projet d’avenant à la convention qui lie la Fédération Wallonie-Bruxelles et l’ASBL Le Palace constitue la dernière étape avant l’ouverture en janvier du Cinéma Palace.

Dans un marché belge de plus en plus concentré, particulièrement à Bruxelles où deux groupes réalisent l’essentiel des entrées, l’ouverture en janvier du Palace constitue une bonne nouvelle pour tous les cinéphiles.

Le futur « pôle de l’image et de l’audiovisuel » qui comprendra 4 salles aura pour mission de mettre en valeur prioritaire de la création cinématographique de la Fédération Wallonie-Bruxelles, de l’Europe, de la francophonie et de la création audiovisuelle mondiale indépendante.

Il aura pour ambition de toucher de larges publics et de valoriser la dimension éducative et pédagogique du cinéma.

Après de nombreuses péripéties, la Fédération Wallonie-Bruxelles peut se réjouir non seulement d’avoir pu conserver ce bâtiment d’une valeur architecturale reconnue, mais également d’avoir pu soutenir pleinement un projet ambitieux axé sur la qualité, la diversité, l'accessibilité et la volonté de développer la curiosité, l'intelligence du public.

 

Utilisation des moyens du FESC : revalorisation barémique et formation continue des travailleurs du secteur de l’extra-scolaire

 

Suite à la 6ème réforme de l’Etat, les missions du FESC (fonds des équipements et des services collectifs) ont été transférés du fédéral à la Fédération Wallonie-Bruxelles, plus précisément l’ONE pour qu’il subventionne les porteurs de projets dits ex-FESC à hauteur de ce qu’ils recevaient lorsqu’ils relevaient du fédéral.

Pendant une période transitoire de trois ans, le budget octroyé à l’ONE sera supérieur aux montants nécessaires pour assurer ces subventions permettant le statu quo.  Dès lors, pour 2015 et 2016 déjà, des mesures pour l’utilisation de ce solde ont été décidées.

 

En 2017, le solde non utilisé s’élève à 5.434.989 euros. S’appuyant en partie sur l’avis du Comité de programmation, la Ministre de l’Enfance a proposé au Gouvernement de reconduire deux mesures prises en 2015 et 2016 :

 

  1. La mise en œuvre des accords du non-marchand 2010-2011 en octroyant une prime permettant aux travailleurs qui recevaient un salaire inférieur, de gagner l’équivalent du montant calculé sur la base du barème de référence. Le budget consacré à cette mesure s’élève à 1.000.000 euros

 

  1. Le soutien à la formation des professionnels : la formation continue reste un appui au développement de la qualité de l’accueil et des compétences des professionnels qui accueillent/encadrent chaque jour les enfants. L’ONE réalisera un marché public pour identifier l’opérateur le plus à même de proposer des actions de formations, d’embauche compensatoire et de promotion de l’outil construit. Le budget proposé pour cette action est de 750.000 euros.

 

Il reste donc un solde non affecté de 3.684.989 euros.

 

 1.301.000 euros pour les Centres de jeunes

 

Sur proposition de la Ministre de la Jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Isabelle Simonis, le gouvernement vient de marquer son accord sur un financement complémentaire de 1.301.000 euros à destination des 210 centres de jeunes agréés par la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Toutes les maisons de jeunes, les centres d’information de jeunes, les centres de rencontres et d’hébergement bénéficieront ainsi d’un soutien renforcé à leur fonctionnement dès cette année.

Cette mesure amorce par ailleurs l’octroi progressif, en 2018 et en 2019, de moyens leur permettant de financer un second emploi équivalent temps plein.  

L’enveloppe dédicacée à cette politique a été complétée de 3.743.000 euros supplémentaires lors de l’élaboration du budget initial 2018. Elle sera ainsi portée à un peu plus de 5 millions d’euros dès 2018.

Ce refinancement vise à encourager l’emploi au bénéfice d’un secteur dont les acteurs remplissent quotidiennement des missions de proximité cruciales pour développer l’information, l’esprit critique et la citoyenneté des jeunes dans une perspective d’émancipation.

 

Activités citoyennes et interculturalité à l’école

 

Sur proposition de la Ministre de l’Education, Marie-Martine Schyns, le Gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles a approuvé l’octroi d’une subvention totale de 30 007 € à des établissements scolaires dans le cadre d’un appel à projets pour le soutien et le développement d’activités citoyennes et interculturelles.

Pour initier les élèves à la citoyenneté, les établissements scolaires disposent d’espace-temps d’interdisciplinarité, grâce auxquels ils peuvent organiser des activités qui permettent notamment d’appréhender la diversité des situations de vie : excursions, visites, participation à des actions de solidarité, volontariat, …

Suite à l’appel à projet lancé le 18 mai 2017, 32 initiatives ont été retenues. Chaque école sélectionnée recevra 1 000 € maximum pour couvrir, en partie ou en totalité, les frais inhérents à la réalisation de son projet.

Ces projets doivent s’intégrer dans le projet d’établissement, impliquer la participation active des élèves et des enseignants, être construits par une équipe de minimum deux enseignants/acteurs scolaires et un partenaire extérieur, être liés à des expériences collectives, comporter un caractère interdisciplinaire, recourir à des démarches pédagogiques actives et envisager des prolongements après la réalisation de l’activité proprement dite.

 

Annexe : liste des établissements scolaires

 

NOM_ETABLISSEMENT

ADRESSE

CP

LOCALITE

BUDGET SOLLICITE

ATHENEE ROYALE DE KOEKELBERG

RUE OMER LEPREUX, 15

1081

KOEKELBERG

1000€ 

INSTITUT SAINT VINCENT DE PAUL

11, AV. FONTAINE VANDERSTRAETEN

1190

FOREST

900€

Institut Saint- Jean-Baptiste de La Salle

rue Moris, 19

1060

SAINT-GILLES

1000€

ECOLE DU MERLO

RUE DU MERLO 16

1180

UCCLE

1000€

ECOLE FONDAMENTALE AUTONOME QUEVAUCAMPS

RUE JOSEPH WAUTERS 60

7972

QUEVAUCAMPS

1000€

ATHENEE ROYAL D’ANS

RUE GEORGES TRUFFAUT 37

4432

ANS

1000€

ECOLE COMMUNALE PRINCESSE PAOLA

CHAUSSÉE DE ROODEBEEK 268

1200

WOLUWÉ-SAINT-LAMBERT

975€

IRSA – INSTITUT ROYAL POUR SOURDS ET AVEUGLES

CHAUSSÉE DE WATERLOO 1508

1180

UCCLE

962€

Institut Saint-Boniface

Rue du viaduc 82

1050

Bruxelles

1000€

Collège Saint-Hubert

Avenue Charles-Albert 9

1170

Boitsfort

800€

Institut Saint Vincent de Paul

Place Vander Elst 25

1180

Uccle

1000€

Saint-Paul

Chaussée de Neerstalle 440

1180

Uccle

1000€

Institut Saint-Laurent

Rue du Viaduc

6900

Marche en Famenne

1000€

Institut des Ursulines (site Sippelberg)

Avenue du Sippelberg 10

1080

Molenbeek

1000€

EPSIS 

Terre aux Ris 1

6940

Barvaux-sur-Ourthe

800€

Athénée Royal Rochefort Jemelle

Rue Jaquet 102

5580

Rochefort

1000€

Institut Sainte-Marie

Rue Seutin 17

1030

Bruxelles

1000€

Institut Provincial d’Enseignement Secondaire de Seraing

Quai des Carmes, 43

4101

Jemeppe

1000€

Athénée Léonie de Waha

Boulevard d’Avroy, 96

4000

Liège

1000€

Institut Jean 23 Rochefort-Jemelle

Place Sainte-Marguerite, 5

5580

Rochefort

1000€

EESPSCFWB

Rue du Plat-Rie, 345

7390

Quaregnon

900€

Le Mardasson

Rue des Maies, 29

6600

Bastogne

420€

ÉCOLE « LES 2 CHÂTAIGNIERS »

Chaussée de Nivelles 79/81

5140

Sombreffe

500€

Institut Saint André

Avenue de l’Hippodrome, 180

1050

Bruxelles

1000€

Institut de l’Enfant Jésus

Rue Général Leman, 74

1040

Bruxelles

1000€

Ecole Jacques Brel

Rue Esseghem 101

1090

Bruxelles

1000€

EFA ATHENEE ROYAL « Jean-Baptiste Jourdan « Fleurus

Sentier du Lycée 10

6220

Fleurus

1000€

Royale APPER Wallonie asbl

Rue de Travail, 17

4102

Ougrée

910€

Athénée Royale Waimes

Rue de Hêtres 2A

5950

Waimes

920€

Athénée Royale de Hannut

Rue de Tirlemont 22

4280

Hannut

1000€

Institut Félicien Rops

Rue du 4e Génie 2

5000

Namur

1000€

Ecole communale Rampe Anfouette Colfontaine

9, rampe Anfouette 7340 Colfontaine

7340

Colfontaine

920€

 

Par ailleurs, le Gouvernement a marqué son accord sur les propositions de subventions suivantes, émanant de la Ministre de la Culture Alda GREOLI :

-          une subvention à l’ASBL « Les Chiroux » pour la conception et le montage d’une exposition itinérante pour la jeunesse consacrée à l’auteure et illustratrice Mélanie Rutten (4.250 euros) ;

-          une subvention d’un montant de 144.540 euros à l’ASBL Théâtre Poème, dans le cadre de leur contrat-programme en cours ;

-          trois subventions dans le cadre des partenariats privilégiés pour mener des projets culturels en établissements scolaires, passé de six à huit depuis l’année scolaire 2016 :  le Centre Dramatique de Wallonie pour L'Enfance et la Jeunesse (25.000 euros), Ateliers de la Colline (25.000 euros) et l’ASBL Théâtre de Poche (18.740 euros).